Archive de mars 2016

Steven Pennaneac’h

vendredi 18 mars 2016

Steven Pennaneac'h

Né en 1972 à Quimper.
Vit et travaille à Pont-Croix (29)

Steven Pennanéac’h est peintre et maître verrier.
Il s’est formé à l’école des Beaux-arts de Poitiers, ISEC (ESRA) Paris, École du Louvre spécialité art contemporain Paris, il a également suivi la Formation en Arts et techniques du verre à Nancy.
Il a créé en 2011, avec Véfa Lucas et Benoît Andro, la galerie « Chez Jeannette »  à Pont-Croix.

_
Œuvre exposée

Recordable _ installation (2015)
Verre fusionné, peinture, sylicone neutre
Dimensions variables (8 à 10 cm)

Steven Pennaneac’h propose une version détournée en verre du marquage des sentiers de Grandes Randonnées (GR). Les quatre symboles forment la signalétique d’un parcours à travers les rochers. Il créé ainsi une tangente au chemin côtier et offre une lecture active du paysage à qui se prêtera au jeu : lecture, pause, rembobiner, accélérer.

 

Site de Steven Pennaneac’h

 

Steven Pennaneac'h - recordable

Bruno Peinado

vendredi 18 mars 2016

Bruno Peinado

Né en 1970 à Montpellier.
Vit et travaille à Douarnenez.
Représenté par la Galerie Loevenbruck (Paris), la Galerie ADN (Barcelone)

Les oeuvres de Bruno Peinado sur DDAB

 

Bruno Peinado a fait ses études aux Beaux-arts de Montpellier, aux Beaux-arts de Lyon et un post-diplôme aux Beaux-arts de Nantes. Après avoir vécu aux États-Unis pour une résidence à New York au PS1 Museum, il s’est installé en Bretagne. Il enseigne depuis à l’EESAB de Quimper et considère l’enseignement dans une école d’art de province comme un acte créatif et militant. Figure incontournable de la scène française, le travail de Bruno Peinado redéfinit les codes et signes consuméristes de nos sociétés contemporaines. Puisant allègrement son inspiration dans les divers courants de l’histoire de l’art, ses recherches nous proposent d’aborder notre époque et nos modèles de pensée. Mêlant les médiums les plus divers,  la pratique de Bruno Peinado est avant tout un dialogue ouvert au spectateur. Son œuvre s’inscrit dans ce que l’on pourrait qualifier une esthétique du divers, un perpétuel mélange – des couleurs, des formes, des signes– qui s’érige en un style bien particulier, parce que fondamentalement anti-pur.

_
Œuvre exposée

Au Bord du précipice, je sors mon rouge à lèvres et je procède à une ultime retouche de maquillage, un fauteuil pour Claire Guezengar _ sculpture (2015)
Roble FSC, peinture rouge ‘Claire’s red » écologique en phase aqueuse, laiton
Dimensions L 62 cm x H 87 cm x l 62 cm

Bruno Peinado propose ici un hommage à son amie Claire Guezengar, auteure, amoureuse des jardins et de cette côte bretonne. Pour cela, il se réapproprie les « commemorative benches », ces bancs que l’on trouve dans les parcs anglais et qui depuis l’époque victorienne sont dédicacés à des personnes dont l’imaginaire habite encore ces jardins.
Par ce geste simple, il met en perspective les liens que ce paysage sculpté par la main de l’homme et les éléments entretiennent à l’idée d’un jardin en tant que tel, où les notions de point de vue, de temps du regard sont convoquées en hommage à l’œuvre littéraire et à la personnalité de Claire Guezengar. Un fauteuil dans ce paysage, comme une dernière retouche de maquillage …

 

Bruno Peinado - Au bord du précipice 1Bruno Peinado - Au bord du précipice 2

 

Dominique Mahut

vendredi 18 mars 2016

Dominique Mahut

Mahut est musicien, percussionniste, peintre et plasticien.
Il a œuvré auprès de nombreux musiciens français comme Jacques Higelin, Barbara, Bernard Lavillier…

_
Œuvre exposée

L’Attachement aux sirènes _ performance et installation (2015)
Objets récupérés sur la plage, mât en bois, bandes plâtrées, peinture, corde de polyamide
Selon une légende, les Sirènes de l’ile de Sein déposaient des trésors cachés, sur le rivage, et sous diverses formes, pour attirer les marins dans leur palais aquatique.
Pendant une longue promenade le long du littoral, Mahut a récolté les déchets du rivage; bidons, bouteilles et bois flottés, comme autant de trésors qu’il a emporté accrochés à son corps par des cordes. De tous ces objets ficelés ensemble, enroulés de bandelettes comme lors des rituels de crémation, puis peints, une forme est née : Un Ex-Voto, un totem en hommage aux sirènes de l’ile de Sein.

 

 

Dominique Mahut - L'attachement aux sirènesDominique Mahut - L'attachement aux sirènes 3

Natalia Lopez

vendredi 18 mars 2016

Née en 1960.
Vit et travaille à Paris.

Natalia Lopez est une artiste plasticienne dont le travail se situe exactement dans le sillon qui sépare l’image (photo autant qu’animée) du texte. Elle creuse cet espace en cherchant des correspondances, en créant des liens qui vont de l’un à l’autre, en édifiant des ponts qui permettent d’autres points de vue possibles de cet espace interstitiel.
Son travail a fait partie de la sélection Artecamara de ArtBo (Foire d’art contemporain de Bogota) et a fait l’objet d’expositions individuelles et collectives dans des galeries et centres d’art à Marseille, Paris, Bogota, Berlin, Bonn et Ekhaterinbourg.
Elle écrit des histoires fantastiques (Tacite et Gluant, éditions Moinsun 2008), des articles critiques (Art 21), des textes sur le travail d’autres artistes, et des magazines littéraires publient ses fictions (Revue Grifo Numero 28).

_
Œuvre exposée

Une Nouvelle à écouter _ Dispositif téléphonique (2015)
Serveur téléphonique, peinture
Dimensions variables

Natalia Lopez propose au marcheur de composer un numéro de téléphone. Lorsque l’appel aboutit, on peut entendre un récit fantastique où il est question d’une boite à outils pour remplir les fissures des rochers, d’un homme qui entend les pierres comme s’il s’agissait de gros coquillages et de cabines téléphoniques hors service. Une œuvre « à emporter » pour observer le paysage autrement.

 

Natalia Lopez - Une nouvelle à écouter

 

Martin Le Chevallier

vendredi 18 mars 2016

Martin Le Chevallier
Né en mai 1968.
Il vit à Rennes.
Il est représenté par la galerie Jousse Entreprise (Paris).

Martin Le Chevallier développe, depuis la fin des années 90, un travail portant un regard critique sur les idéologies et les mythes contemporains Jeu de vidéo-surveillance, audit d’un artiste par un cabinet de consulting, sécurisation d’un bassin des Tuileries à l’aide de petits bateaux de police télécommandés… l’artiste fait de notre époque la matière de ses œuvres. En contrepoint, il fait des films, des récits, entre utopie et absurde.

_
Œuvre exposée

Africa lines _ installation (2015)
Bois, peinture écologique en phase aqueuse
Dimensions h.243 cm x 32.9 cm x 28.5 cm
Parallélépipèdes en bois h.30 cm x 5.6 cm x 6 cm

Des parallélépipèdes allongés et colorés sont placés sur la plage à marée basse. Disposés les uns contre les autres, ils évoquent la maquette de conteneurs à bord d’un cargo. Lorsque la mer monte, ils se dispersent, comme lors d’un naufrage. On peut alors lire les inscriptions sur leurs flancs : «Syria Lines», «Mali Shipping», «Congo Inc.», etc. Ils demeurent ensuite sur la plage le temps que des enfants jouent avec eux, ou échoués sur quelques rochers, durant le temps de l’exposition.

 

Site de Martin Le Chevallier

 

Martin Le Chevallier - Africa Lines 1Martin Le Chevallier - Africa Lines 2

Jacques Julien

vendredi 18 mars 2016

Jacques Julien

Né en 1967 à Lons le Saunier.
Vit et travaille à Paris et Montdidier (80).

Il a suivi des études à l’École des Beaux-Arts de Nîmes et à l’École des Beaux-Arts de Grenoble. Il est enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette. Ses œuvres sont présentes dans la collection du FRAC Languedoc Roussillon et ont intégré des collections publiques et privées en France et à l’étranger dans des musées, Frac et fondations privées. Les œuvres de Jacques Julien, significatives des enjeux de la création artistique d’aujourd’hui, font cohabiter avec humour dimension analytique et poétique.

_
Œuvre exposée

Le Keeque (after H.C Westermann) _ sculpture (2015)
Acier, moulage
Dimensions variables

Une figure sur les rochers en lisière de marée tente de lutter entre la chute promise et un état d’équilibre incertain. Trois bouées sur des chaines d’amarrage en lévitation ponctuent la scène. Les fluctuations de la marée jouent avec la hauteur des différents éléments et offrent à cette situation burlesque un socle changeant au fil des heures.

 

 

Site de Jacques Julien

Jacques Julien - Le Keeque 1Jacques Julien - Le Keeque 2

Louise Hervé et Chloé Maillet

vendredi 18 mars 2016

Louise Hervé et Chloe Maillet

Nées en 1981.
Elles vivent à Paris et travaillent en duo depuis dix ans.
Elles sont représentées par la Galerie Marcelle Alix (Paris).

Chloé Maillet est titulaire d’un doctorat en Anthropologie historique de l’EHESS (cursus universitaire) et Louise Hervé est diplômée de l’École Nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy. Le duo conduit régulièrement à parcourir différents espaces chargés d’histoires (la double architecture néo-classique du Palais de Tokyo et du Musée d’Art Moderne et son rapport au péplum, Belleville et la vie des Saint-Simoniens, Marne-la-Vallée et les films d’Éric Rohmer). Leurs recherches invitent à s’intéresser à une pratique de la collection que les artistes affectionnent et à une certaine archéologie du savoir.

_
Œuvre exposée

Conférence – performance _ performance (2015)
La performance a eu lieu le samedi 18 juillet 2015 à 18h

Louise Hervé et Chloé Maillet proposent d’emmener un public dans une promenade narrative, une sorte de «conférence en marchant» aux confins du récit historique et de la fiction. Des arrêts marqueront trois temps de discours, dont l’un sera enrichi de la présence d’un mystérieux monstre marin.

 

Site de Louise Hervé et Chloé Maillet

Louise Hervé et Chloe Maillet - Conférence - performance

 

Dominique Ghesquière

vendredi 18 mars 2016

Dominique Ghesquière

Née en 1953 à Pensacola, États-Unis
Vit à Paris.
Représentée par la Galerie Chez Valentin, Paris.

Dominique Ghesquière a été pensionnaire à la Rijksakademie à Amsterdam. Ses œuvres font partie des collections publiques du CNAP, du MUDAM au Luxembourg, du FRAC Lorraine, du FRAC Limousin, du FRAC Bourgogne et de diverses collections privées.
Deux catalogues monographiques ont été publiés, Dominique Ghesquière aux éditions FRAC Bourgogne diffusé par Les Presses du Réel et En Chantier avec le soutien de la Rijksakademie.

_
Œuvres exposées

Pierres roulées _ sculpture (2015)
Galets

Dans une crique, Dominique Ghesquière rassemble et réorganise des galets veinés de blanc. Le rapprochement des nervures blanches dessine un ensemble de lignes entrelacées. L’œuvre, patiente, est délicate et se découvre avec un regard insistant ? Un cadeau pour l’observateur attentif.

 

Diffus, roulant, à toupet, cornu, douteux, conique, brûlée, prostrée, opaque, faux, couché, hérissée, épineux, crépue, odorant, carénée _ sculpture (2015)
Herbes sauvages

Des herbes sauvages de la côte sont incrustées dans la terre du sentier côtier, tel un herbier qui se déroule sous les pas du promeneur.

 

Site de Dominique Ghesquière

 

Dominique Ghesquière - Pierres rouléesDominique Ghesquière - Diffus

Ellie Ga

vendredi 18 mars 2016

Ellie Ga

Née en 1976 à New York (USA).
Vit à Londres (Royaume-Uni).
Représentée par la galerie Bureau (New York).

Ellie Ga mélange des genres narratifs – mémoires et carnet de voyage. L’artiste pousse les limites de la documentation photographique et utilise divers media, aboutissant à des performances et des installations. Son travail explore les distinctions entre : documentaire et fiction, les histoires privées et publiques, l’écriture et les inscriptions visuelles, l’image fixe et l’image animée.
Ellie Ga a passé plusieurs mois à bord du Tara – navire de recherche scientifique- durant la nuit polaire arctique  puis a rejoint un programme d’archéologie sous –marine à l’université d’Alexandrie, autour de  l’île de Pharos en Égypte et sa célèbre tour de lumière : le phare d’Alexandrie.

_
Œuvres exposées

The Deck of Tara _ sculpture (2011)
52 cartes à jouer customisées, table et chaises
Dimensions variables.

Un jeu de cartes est disposé sur une table, protégé sous du verre. Jeu de cartes qu’Ellie Ga « tire » régulièrement comme des tarots avec des auditeurs. Fabriqué à partir d’images prises lors du séjour de l’artiste à bord du navire Tara, alors immobilisé dans les glaces de l’Océan Arctique. Le recto de ces cartes sert à élaborer un récit en fonction de son auditeur et de son propre vécu, recomposant ses souvenirs d’expédition arctique et ceux d’autres aventures.

 

Miroir ardent _ sculpture (2015)
Miroir en verre, bois
Dimensions H 101.60 cm x 53.34 cm x 53.34 cm

Par cet objet apparemment précieux et délicat, Ellie Ga propose une référence fantasmatique et historique : ce miroir est une réplique du miroir ardent dessiné par Archimède, qui était supposé servir d’arme pour mettre le feu à des navires ennemis. Il est disposé ici devant l’écran mais tourné vers le ciel.

Le Miroir d’Archimède: L’anecdote la plus connue, même si elle reste la plus invraisemblable concernant l’énergie solaire, est celle des miroirs d’Archimède dont le savant se serait servi pour incendier les bateaux romains qui faisaient route vers la ville de Syracuse, alors colonie grecque. L’idée était de refléter la lumière du soleil grâce à des miroirs concaves afin d’incendier les navires ennemis.

 

Site de Ellie Ga

Ellie Ga - Miroir ArdentEllie Ga - The deck of tara 1Ellie Ga - The deck of tara 2

Florence Doléac

vendredi 18 mars 2016

Florence Doléac

Née en 1968 à Toulouse.
Vit entre Paris et Douarnenez.
Représentée par la galerie Jousse Entreprise (Paris).

Florence Doléac inscrit son travail dans un espace interstitiel dans lequel le design dialogue avec l’art. La revendication de cette position peu commune lui confère une identité particulière. En effet, non seulement Florence Doléac met en jeu une tension entre la production et l’exposition, avec des réponses pleines d’humour et de poésie, mais elle déploie en plus un questionnement sur la fonction et son pendant : l’inutilité.

_
Œuvre exposée
Sculpture (2015)
Pierres et filets colorés
Dimensions variables

Coutumière de jeux d’esprit et de jeux réels, Florence Doléac invite, par ses filets colorés qui enrobent de grandes pierres de la plage du trez, à une personnification ludique de « familles de cailloux ».

 

 

Site de Florence Doléac

Florence Doléac - Sculpture