Archive de février 2017

Eleanor Antin, les 100 bottes selon les enfants

lundi 13 février 2017

De nombreux enfants de passage à la Criée ont été fascinés par le long voyage des 100 bottes d’Eleanor Antin à travers les Etats-Unis : 100 bottes à la plage, 100 bottes qui tournent en rond, 100 bottes à la fête foraine… « Mais pourquoi les bottes marchent toutes seules ? » a demandé l’un d’eux.  Ils ont imaginé l’histoire de ces bottes, pour beaucoup elles rappellent les  bottes de sept lieux que le Petit Poucet a dérobé à l’ogre… « Ce sont des bottes magiques ! » ou bien « peut-être qu’il y a des hommes invisibles qui les portent ». Certains ont suivi leur modèle en faisant voyager leurs propres chaussures dans l’espace d’exposition sous forme d’installation. D’autres se sont mis dans la peau de ces bottes voyageuses et ont imaginé ce qu’elles pourraient bien raconter dans leurs cartes postales… à écouter !

 

 

Clémence Estève

samedi 11 février 2017

Née le 15/07/1989 à Marseille

vit et travaille à Rennes

 http://clemenceesteve.wixsite.com/clemence-esteve

Membre fondateur du Praticable, lieu d’exposition indépendant rennais géré par de jeunes artistes depuis 2013, Clémence Estève est diplômée  de l’ESAAB de Rennes en Juin 2015. Elle a participé à plusieurs expositions collectives notamment au Frac Bretagne pour Mettre à jour (du 18 Septembre au 11 Octobre 2015), mais aussi à la galerie du 48, la même année, accompagnée par Robin Garnier-Wenisch pour l’exposition Ruine avec figure, dans laquelle elle interrogeait les codes utilisés par l’archéologie. Elle a également contribué à l’exposition Nous ne sommes pas là pour réinventer l’histoire avec Sophie Kerléaux à Standards en 2013.

 Dans ses œuvres, Clémence Estève nous invite à réfléchir autour des notions de récit, d’oubli, de mémoire et de conservation. On peut prendre pour exemple l’œuvre Erre réalisée en 2016 et composée de sable de cire et de graphite. Cette œuvre prend la forme d’une coupelle de sable remplie de cire sur laquelle sont imprimés les mots suivant : insula, île, îlots et lotissement. S’inspirant des tablettes d’écritures en cire utilisées quotidiennement par les gallo-romains, l’artiste ne grave pas dans la cire mais laisse une empreinte. Elle détourne aussi notre langage feignant une analogie entre le premier mot « insula » et le dernier mot « lotissement »et révèle comment les mots changent, évoluent et disparaissent au grès du temps mais aussi d’amalgames.

Avec le projet de résidence Remise en jeu, la jeune artiste poursuit ses recherches sur la notion d’erreur à travers le temps et l’histoire en « remettant en jeu » les récentes découvertes des archéologues sur le chantier de fouilles de l’Hôtel Dieu. Cette notion de jeu, on la retrouve sans cesse dans l’œuvre de l’artiste qui explore avec humour et dérision l’expérience de l’erreur humaine.

 

Clémence Estève, Erre, 2016, Sable, cire, Graphite

 

Atelier 10 // Créer à partir de fragments

vendredi 10 février 2017

 

Pour cet atelier du 9 février, Clémence Estève a proposé aux élèves de la classe de Cm1 de casser les poteries qu’ils ont réalisé lors du dernier atelier pour reconstituer d’autres formes avec leurs fragments. L’intention de l’artiste n’était pas de réaliser avec les enfants le travail très rigoureux du céramologue qui reconstitue des céramiques mais d’inventer un  nouvel objet avec l’ensemble des nouveaux fragments.

Après avoir enroulé un tissu autour de leurs poteries, les élèves ont donner un coup sur le sol pour les briser. Les fragments de différentes couleurs ont ensuite été réunis sur une table dans la salle de l’atelier. Chaque élève devait alors choisir quelques morceaux et les assembler avec de l’argile. Puis, les élèves réunis en groupe de quatre, ont mis en commun chacune de leur partie pour fabriquer une céramique.

 

Atelier périscolaire // Les créations des enfants se transforment en vestiges

vendredi 10 février 2017

 

Lors de ce dernier atelier sur le temps périscolaire, Clémence Estève a rapporté du sel, des citrons et du vinaigre pour permettre aux enfants de donner un aspect ancien aux plaques de cuivre sur lesquelles ils ont inscrit des visages et des formes lors du dernier atelier. Les enfants ont ainsi frotté leurs créations avec ces éléments. Une fois les plaques enduites de ces substances corrosives, Clémence Estève a regroupé les enfants pour enterrer chacune de leur plaque dans le jardin de l’école. Les enfants ont disposé leurs créations dans la terre puis recouvert le trou. Les enfants se montraient déjà impatients de les déterrer ! Ils vont devoir attendre la rentrée, après les vacances scolaires, pour voir comment les plaques ont évolué. Le résultat réserve certainement quelques surprises.

 

Abécédaire de la classe d’Art’chéologie

vendredi 10 février 2017

 

A nthropologie : C’est l’ensemble des sciences qui étudient l’espèce humaine et les sépultures.

archéologie, artisanat, antiquité, amphore

B alayette : Objet qui sert à ramasser la saleté.

bâche, brouette

C éramologue : C’est un métier et une discipline de l’archéologie.

Condate, chantier céramique, clavicule, cimetière, celtes

D omus : Grande maison romaine durant l’antiquité.

découvertes, druides

E mpreintes : Une trace laissée sur une surface par un animal ou une personne.

empereur, Égypte, exploration

F ibule : C’est un accessoire qui sert à accrocher une cape.

fémur, fouilles, frise chronologique

G allo-romains : Ce sont des gaulois qui ont été envahis par les romains et ont adopté leurs coutumes. La Gaule intègre alors l’empire romain.

géomètre, galerie

H ypocauste : Système de chauffage par le sol et les murs, autrefois utilisé par les romains.

Histoire, Hadrien

I mmeuble : Construction où beaucoup de gens vont habiter l’an prochain sur le chantier de l’Hôtel-Dieu.

insula

J ules César : C’est le chef des romains, il a conquis la Gaule entre 58 et 52 avant notre ère.

jarre, journal, Jésus Christ, Jean Philippe (archéologue dans l’histoire de Youssou et la statue de marbre)

K yôho : C’est une petite fille très jolie de l’histoire que nous avons lu en classe : Youssou et la statue de marbre. Elle veut devenir archéologue.

L atin : C’est une langue romaine de l’antiquité.

légion, Lucie, Lascaux, Lutèce

M  ire : La mire est un élément qui permet de mesurer les sépultures ou les squelettes.

malette

N écropole : Vient du grec necro qui veut dire mort et de poli qui signifie ville.

Néron, niveau à bulle, Néolithique

O utils : Les outils de dentistes servent à enlever la terre autour des vestiges trouvés dans la terre. Les outils de mesures servent à mesurer la taille d’une sépulture ou des objets retrouvés sous le sol.

P ilettes : Ce sont des plaques de briques rouge ou orange empilées sous la terre qui laissent passer l’air chaud dans les domus.

peintures rupestres, Paléolithique

Q uadrillage : On utilise un quadrillage pour fouiller, c’est le carroyage.

R ubalise : Une bande rouge et blanche qui sert à délimiter des endroits interdits.

religions, romains, Rome, rempart, remblai, raclette

S épulture : C’est une tombe avec des vestiges.

seau, statue, sédentaire

T ruelle : Les archéologues utilisent plusieurs truelles : la truelle de plâtrier qui possède un large plateau et sert à rassembler la terre et la mettre dans un seau et la truelle triangulaire qui permet de dégager précautionneusement les objets. Mais attention, elle est très pointue et peut rayer les objets fragiles.

tamis

U rbanisation : C’est la transformation d’une région agricole en une zone urbaine.

V estiges : Ce sont des traces du passé.

Vercingétorix, villa

W isigoths : Peuple germanique issu des Goths, les wisigoths ont migré depuis la région de la mer Noire pour s’installer vers 270-275 dans la province romaine abandonnée de Dacie (actuelle Roumanie) au sein de l’Empire romain.

X ylologue : Il étudie les bouts de bois façonnés ou brûlés. Il cherche les différentes espèces d’arbres qui ont existé dans le passé et raconte l’histoire et l’utilisation des choses fabriquées en bois.

Y oussou et la statue de marbre : Livre lu en classe qui raconte l’histoire de trois enfants qui décident de faire une fouille archéologique sans autorisation. Ils découvrent un énorme buste de l’empereur romain Hadrien. Suite à de nombreuses aventures, ils enrichissent le musée de leur ville grâce à cette découverte extraordinaire.

Z oologue : Il existe un archéologue qui étudie spécialement les restes des animaux retrouvés dans le sol, c’est l’archéozoologue.

 

Cet abécédaire a été réalisé par les élèves de la classe de CM1 de Maud Brient de l’école élémentaire Torigné.

Atelier 9 // Fabriquer des vestiges

mardi 7 février 2017

 

Pour cet atelier du 2 février, Clémence Estève a proposé aux enfants de réaliser de faux vestiges ! Les enfants étaient très enthousiastes à l’idée de créer des poteries en tentant d’imiter des vestiges gallo-romains. Dans l’atelier, l’artiste leur a d’abord expliqué comment ils allaient procéder pour réaliser leurs poteries. Elle a donné à chaque enfant un petit bol en plastique afin qu’ils s’en servent comme d’un moule pour leurs réalisations, de l’argile (dont deux de couleurs différentes) et des petits coquillages pour venir décorer leurs poteries de motifs. S’appuyant sur les images de céramiques gallo-romaines disposées sur la table, les enfants ont commencé par réaliser leurs petits bols en argile grâce à leurs moules, à y rajouter un colombin (boudin d’argile), puis à décorer leurs créations de motifs imaginaires. Certains enfants se sont demandés pourquoi l’artiste avait choisi deux couleurs différentes, une grise et l’autre de couleur terre pour l’atelier. Elle a alors répondu que toutes les poteries crées seraient prochainement cassées et recollées ! Les enfants seront alors invités à rentrer dans la peau du céramologue et à reconstituer des vestiges lors du prochain atelier.

 

 

Atelier périscolaire // Fabriquer des ex-voto

mardi 7 février 2017

 

L’atelier bricolage animé par Clémence Ambard en périscolaire a intégré le projet Remise en jeu de Clémence Estève qui lui a proposé de fabriquer avec les enfants de faux ex-voto (offrande à un dieu) inspirés de ceux retrouvés par l’Inrap. Les exemples d’ex-voto qui ont inspiré les enfants sont des morceaux de tôles martelées laissant notamment apparaître des visages. L’artiste a ramené avec elle, un rouleau de cuivre souple qu’elle a découpé en morceaux sur lesquels les enfants ont inscris des formes et des motifs (personnages, visages, animaux, etc…) à l’aide de différents outils pour graver leurs plaques de cuivre (outils en bois, crayons, ciseaux). L’artiste a choisi le cuivre comme matériau car il est facile à travailler mais aussi parce qu’il réagit à la corrosion. Lors de la prochaine séance, les enfants vont donner un aspect ancien à ces faux ex-voto pour leur donner plus d’authenticité.