Salon des refusé·es

mercredi 5 juin 2024

Salon des refusé·es de Rasmus Myrup est la première exposition personnelle de l’artiste danois dans un centre d’art en France. Elle réunit une vingtaine de sculptures, dont la moitié a été réalisée lors résidences de création à Rennes et en Bretagne avec La Criée. Ce sont des personnages fait d’éléments naturels, glanés au gré des déplacements de l’artiste, habillés de vêtements personnalisés et sur-mesure, portant des objets récupérés, rebus de la société de consommation. Ces figures ont toutes une histoire singulière, inspirée à la fois du folklore scandinave, de la mythologie nordique et des traditions orales.  Elles forment une communauté de personnages aux identités mouvantes, reliant le passé et le présent, dans l’espace de La Criée transformé en café ou espace de convivialité. L’ensemble apparait comme un tableau facétieux et saisissant d’une société décalée et résistante à toutes formes de normativité, d’ordre ou de morale établis.

Peux-tu imaginer l’endroit dans lequel je vis et où pousse la forêt ?

mardi 4 juin 2024

Depuis quatre ans, Léa Muller cultive les trois parcelles de sa forêt de la Chalouzais. Elle y plante, cultive, coupe, habite, teste, observe, allie le sauvage et le domestique. La résidence qu’elle y déploie tout au long de la saison 2023-2024 sur une invitation de La Criée lui permettra d’inviter d’autres artistes, chercheur·ses et expérimentateur·trices, mais aussi voisin·es agriculteur·rices ou chasseurs, élèves et étudiant·es à partager expériences et pensées de terrain autour de la question de la régénération. Cette mise en commun des approches et des regards concourra à construire des liens et des alliances entre espèces, paysages et pratiques.

Respiro

jeudi 11 janvier 2024

Caméra à l’œil, Anne-Charlotte Finel arpente les interstices et les zones frontières : entre lumière et obscurité, espaces sauvages et espaces anthropisés, animal et végétal, humain et non-humain, vivant et machine, etc. Jouant de ces lisières, l’exposition Respiro à La Criée centre d’art contemporain propose une expérience visuelle et sonore qui interroge et trouble les contours de nos perceptions et représentations.

Dans Respiro, dont une première version a été présentée à l’automne 2023 au centre d’art de Saint-Fons, Anne-Charlotte Finel déploie, via un ensemble de pièces récentes, un environnement fait d’obscurité et d’éclats de lumière, de mouvements furtifs et pourtant lents, de flous, de détails et de matières. Pour réaliser ses images, au rendu parfois fantasmagorique, l’artiste est munie de sa seule caméra. Aucune mise en scène, juste une captation patiente et attentive du vivant ; une alliance entre l’œil de l’artiste et celui – mécanico-électronique – de son appareil.

À La Criée, l’artiste reconfigure l’espace du centre d’art en trois espaces, structurés par des pans obliques. Chacun plonge le visiteur dans une atmosphère à la fois spécifique et pourtant poreuse à celle des espaces voisins, par un léger effet de propagation. L’ensemble est relié par une bande-son composée par Voiski. Faite de nappes électroniques tantôt abstraites, tantôt naturalistes, celle-ci concourt à renforcer l’impression de décollement du réel.

Les Merveilles

mardi 12 décembre 2023

Gabrielle Manglou est invitée en résidence à l’école Jean Moulin, dans le cadre du nouveau cycle artistique Festina Lente (hâte-toi lentement) de La Criée. Elle imagine le projet Les Merveilles avec les classes de CP-CE1. Ce qu’elle souhaite mettre en relief, « c’est la conscience de la réciprocité comme phénomène sensible de compréhension du monde ». Elle partira des différentes perceptions culturelles que les élèves ont de leur environnement, pour élaborer une création partagée, basée sur sa manière d’appréhender l’environnement, à savoir par le détail, ainsi que sur des arpentages, collectes et autres trouvailles.

Au cours de la résidence, l’artiste propose de considérer l’altérité – en tant que qualité de ce qui est autre, chez les humains et les non-humains (monde végétal, animal, minéral, cosmique). Elle envisage avec les élèves plusieurs protocoles d’ateliers : arpenter le paysage, collecter des informations scientifiques, recueillir des procédés artisanaux, enregistrer des sons, tester des surfaces réfléchissantes, collecter des informations scientifiques, sélectionner des documents et images d’archives, etc.

Avaler les cyclones

vendredi 6 octobre 2023

L’exposition Avaler les cyclones d’Evariste Richer inaugure le nouveau cycle artistique 2023-2025 de La Criée intitulé Festina Lente (hâte-toi lentement). Cet adage emprunté à l’Empereur romain Auguste et aux Médicis dit aujourd’hui l’urgence à (ré)inventer des usages et à prendre le temps de penser des formes d’adaptation, d’alternatives ou de résistances aux crises écologiques et sociétales qui rythment et affectent notre présent.

Avec Avaler les cyclones, Evariste Richer propose à La Criée une expérience sensible qui se déploie dans toutes les dimensions de l’espace du centre d’art. Composée essentiellement d’œuvres inédites, l’exposition est une invitation à penser les liens ramifiés entre ciel et terre, Histoire et mythes, météorologie et imaginaire.

Evariste Richer s’intéresse aux phénomènes naturels, à la météorologie, à la physique ou à la géologie. Partant de l’étude de données scientifiques ou d’outils de mesure, il réalise des œuvres conceptuelles qui procèdent par jeux d’associations d’idées et par rebonds. Ses œuvres, véritables « poèmes visuels », se composent de différents médiums (objets du quotidien et minéraux assemblés, aquarelle, photographies, dessins, etc.) déterminés par le choix de ses sujets. Elles questionnent notre rapport au monde et le vertige qu’il suscite, en jouant des illusions de la perception.

L’exposition est pensée comme une carte météorologique où les œuvres gravitent autour du cyclone et de son énergie en spirale. Elle aborde les questions de dérèglements climatiques, les catastrophes naturelles et l’accélération de notre relation au temps et à l’espace. Le temps présent se décrypte dans les turbulences du ciel (Cyclone, Le monde foudroyé, Apocalypse) et côtoie le temps long, celui de la géologie et de la sédimentation terrestre (Festina Lente, Le noyau du monde, Les promesses).

 

Art Is Magic

jeudi 1 juin 2023

À l’occasion d’EXPORAMA et en écho à l’exposition Forever Sixties de la collection Pinault, La Criée, le Frac Bretagne et le Musée des beaux-arts présentent Art Is Magic, une exposition rétrospective de l’artiste britannique Jeremy Deller. Héritier du Pop Art, son travail se déploie sous diverses formes : installations, vidéos, affiches, performances ou objets du quotidien, souvent diffusés hors des espaces dédiés à l’art.

La Criée accueille l’installation Warning Graphic Content (Attention ! Contenu graphique / explicite). Celle-ci présente sur des murs colorés, plus d’une centaine d’œuvres imprimées et affiches de Jeremy Deller, réalisées ces trente dernières années. Conçues pour la rue, elles arborent des textes et visuels qui nous interpellent sur l’histoire sociale et politique du Royaume-Uni, la musique depuis les années 1960 ou les légendes de la culture pop, avec un sens poétique de l’absurde.

L’exposition présente également deux vidéos : Beyond the White Walls, un diaporama d’images commentées oralement par Jeremy Deller, où il évoque plusieurs de ses performances menées avec divers collectifs dans des lieux publics en Europe, entre 1995 et 2010. Dans la petite salle, vous pourrez découvrir l’artiste dans son exposition au Modern Institute de Glasgow en 2021. L’artiste commente quelques-unes de ses affiches de l’installation Warning Graphic Content.

Jeremy Deller aime faire des cadeaux aux publics « car ça va à l’encontre de l’idée dominante que l’art soit onéreux et réservé à une certaine élite »*. Des centaines d’affiches de l’artiste sont ainsi accessibles et proposées gratuitement aux visiteur.ses sur site.

* Jeremy Deller, entretien avec Daniel Scott, in Art Is Magic, éd. Frac Bretagne, La Criée centre d’art contemporain, Musée des beaux-arts de Rennes, Rennes, 2023, p. 151

 

Grand Air

vendredi 13 janvier 2023

Grand Air est une exposition de l’artiste suisse Judith Kakon présentée du 4 février au 14 mai 2023 à La Criée centre d’art contemporain.

Judith Kakon expose, juste après les fêtes, une partie des lumières de Noël de la Ville de Rennes. Elles sont présentées en sommeil, c’est-à-dire éteintes et rangées sur des supports en métal. Ces derniers, inspirés des racks de rangement d’entrepôts, sont conçus par l’artiste comme des artefacts entre sculptures et objets utilitaires. Déplacés de leur contexte habituel, les objets du patrimoine urbain nous apparaissent sous un jour nouveau. Ici ce n’est pas l’art qui sort de ses murs pour occuper l’espace public, mais les rues du centre-ville qui s’infiltrent dans l’espace d’exposition. Grand Air floute ainsi les frontières entre réserve et galerie, mais aussi entre l’intérieur et l’extérieur, entre le beau et l’utile.

Judith Kakon présente également une série d’œuvres sur papier qui rendent compte de ses préoccupations : la transformation d’un objet quotidien, d’une forme ou d’un motif standardisé (un parapluie, l’étiquette d’un colis postal, une publicité…) en un objet artistique unique.

Commissariat : Claire Hoffmann et Sophie Kaplan

Fantaisies

jeudi 17 novembre 2022

Invitée dans le cadre de la commande publique de la ligne B du métro (station Gros-Chênes), Isabelle Arthuis projette la création d’une série d’affiches dans l’espace public et une exposition qui inaugurera le nouveau site du Musée des beaux-arts à Maurepas.

Le projet « Fantaisies » propose d’explorer les tableaux du Musée des beaux-arts de Rennes, afin d’identifier des personnages, des décors, des lieux, des objets ou des actions qui constitueront la matière pour réaliser des photographies, à la fois personnelles et collectives avec des groupes d’habitants de Maurepas.

The Sun Is My Only Ally (Le soleil est mon seul allié)

mercredi 21 septembre 2022

The Sun Is My Only Ally (Le soleil est mon seul allié) est une exposition de l’artiste libanais Charbel-joseph H. Boutros, présentée du 24 septembre au 23 décembre 2022 à La Criée centre d’art contemporain.

Son titre évoque l’intérêt de l’artiste pour la poésie et l’immatérialité. Les œuvres de Charbel-joseph H. Boutros se composent d’éléments du quotidien (un calendrier, un lit, la nuit, des chaussures, un vélo…) mêlés à des éléments invisibles (souhaits, amour, rêves…). L’artiste tisse son œuvre à partir d’expériences personnelles, de ses déplacements géographiques, d’histoires de l’art ou liées à des contextes politiques ou historiques. Avec une esthétique très construite et épurée, son exposition à La Criée propose une ouverture poétique sur un monde rêvé.

 

 

 

Le Cantique des oiseaux

lundi 16 mai 2022

L’exposition Le Cantique des oiseaux présente une nouvelle production de Katia Kameli, composée de céramiques musicales, d’aquarelles et d’un film. L’ensemble est une libre traduction du recueil de poésie mystique de Farîd od-dîn ‘Attâr, chef d’œuvre de la littérature persane écrit vers 1177.

Avec Le Cantique des oiseaux, Katia Kameli poursuit son cheminement entre les cultures et expérimente la création en terre cuite et la peinture murale.